Amour en hormones

Publié le par MP

C’est la rencontre
Les phéromones, folle hormones,
S’envolent, se montrent,
Et volatiles, font attirance
Début de la danse.

Puis les regards
Sous la phényléthylamine
Se font hagards
Amphétamines, adrénaline
C’est coup de plaisir.

Baisse d’énergie
Se voir, vite, une autre dose
Frêle euphorie
Et saturation des neurones
Trop grosse dose d’hormones.

Plus de réponse
Arrivée de la dopamine
Qui tonifie
Et cachée guette les amants,
C’est l’attachement.

Dans la durée
On est sagement installés
Sérotonine
Et dans l’humeur régulée
La sérénité.

Je l'admets, je m'ai bien amusée. Et tout est vrai !

Publié dans Amourerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Nickel, il me reste la melatonine. merci
Répondre
1
La chimie organique des fonctions organiques ...
Répondre
M
Particulièrement romantique, non ?
S
Alchimie ????<br /> Joliment écris .... :-) .....
Répondre
M
Mariep,<br /> Très plaisante lecture avec un peu de retard. Le poème est publié et je cherche à mettre une Zik faite par Noloiv en parralèle de "Intenses danses". Je t'enverrai la Zik si tu le veux.<br /> Bonne journée, @ +
Répondre
J
> j'me sens un stoned<br /> <br /> :-[<br /> juste oublié le "peu" de <br /> un peu stoned!
Répondre
M
Remarque bien, ça aurait pu t'assomer complètement !:)