Des contraires

Publié le par MP

Il y a le noir et le blanc
Le froid et le chaud brûlant
Il y a la nuit, le jour
Le jamais et le toujours

Il y a l'ombre et la lumière
Et puis le sombre, et le clair
Il y a le plein et le vide
Ce qui est lisse et les rides

Il y a le bruit, le silence
L'immobilité, la danse
Il y a l'agité, le sage
La liberté et la cage

Il y a le bas, le haut
Le trop tard et le trop tôt
Il y a le faux et le vrai
Le si loin, le trop près
    Et il y a la vie.

Publié dans auto poétothérapie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-luc saint-marc 21/05/2007 15:49

... la vie
jamais figée, toujours entre deux...