Paysage intérieur nuit 17 suite

Publié le par aimepaix

J'ai fait une suite, une réponse aux commentaires de LungTa et Marlou. Je les remercie tous les deux de m'avoir ainsi lancé des pistes.


Des arbres faméliques
M’appellent pathétiques
Et moi émoi
Je crois
Que je repeuplerai
Des peupleraies

Des femmes arbréliques
Les regardent symbiotiques
Des bras qui amplifient
Des doigts qui ramifient
Et elles, ailes
Si elles pouvaient
Elles rerosiraient
Des roseraies

Tout ce rose
Ça repose
Ça change des ecchymoses
Des névroses
Des psychoses
Si on aime le rose

Publié dans Paysagerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dju770 03/09/2009 13:35

Bien tenté, la rime parfois réussit des mélanges hasardeux... C'est la magie de la poésie
Amicalement

aimepaix 03/09/2009 18:13


Humph, cette fichue rime !
Poéteusement


marc 31/08/2009 11:59

les mots
sont des bois flottés
ramassés aux creux des criques:
on y devine des formes que les autres ne voyaient pas
il suffit de quelques coups de gouges pour les souligner
ou de quelques caresses du gras de la paume
pour les reveiller

"mots -valises" ,emportez nous dans vos bagages.
voyages et paysages ...

aimepaix 31/08/2009 18:00


Je rêve de temps en temps de sculpter les mots. En vrai .


marc 31/08/2009 11:36

vous erriez, un peu pliées,
-Soudain l'éveil vous foudroit.

aimepaix 31/08/2009 17:58


Et ça fait mal !


LungTa 31/08/2009 03:53

Voir la danse des arbres bleus dans notre belle ville de Nantes, ces arbres bleus aux formes humaines :

http://www.nantes.fr/detente/actualites-detente/le-pouvoir-des-plantes.html

aimepaix 31/08/2009 17:56


J'y vais ! De ces touches de clavier...

J'en reviens... C'est vraiment le genre de trucs que j'adore. Va falloir que j'aille à Nantes, moi !


gazou 30/08/2009 15:15

et voilà une belle suite !

aimepaix 31/08/2009 17:55


Merci.