Hommage à Alain B.

Publié le par aimepaix

Sur une idée d'Enriqueta, qui proposait comme thème ma petite entreprise. J'ai changé, et vous retrouverez sans difficulté quelle chanson, quel texte du poète qu'était pour moi Bashung, j'ai lamentablement brassé.

Tu oses
Tu déposes
Comme Joséphine
A l’arrière d’une berline
Ça fait marcher sur l’eau
Sourire à demi-mots
Eviter des péages
Grimper à des nuages
User des souliers
User l’usurier
Ça fait que durent
Tous les moments doux
Ça me fait ta muse
Et que tu t’amuses
A faire hennir
Les chevaux du plaisir
Quand tu oses
A l’arrière d’une dauphine

Publié dans Amourerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Koka 22/03/2009 12:36

Entre sourire et références... très réussi !

aimepaix 22/03/2009 17:46


Entre ... plein de choses, mais y'a effectivement les références...


fransua 21/03/2009 19:21

c'est ma chanson préférée de lui, je lui ai écrit un texte pour son départ et je vais voir si je peux faire mieux. En tout cas j'aime beaucoup ta version

aimepaix 22/03/2009 17:45


Merci.


lomi lomi 20/03/2009 21:11

Bashung!poète discret qui mérite bien cet hommage!

aimepaix 21/03/2009 14:47


Et quel poète. En tout cas pour moi.


saint-marc jean-luc 20/03/2009 17:02

Le Bashung enterré quasi à l'heure officielle du printemps ...

Garçon, une mauresque !

:-D

aimepaix 21/03/2009 14:47


Eh oui !


le Râleur.na 20/03/2009 10:10

Superbe !
Et comme disait le grand Alain :
"Je me tue à te dire qu'on ne va pas mourir" (extrait de "mes bras"
Bises et bon week-end ensoleillé.

aimepaix 21/03/2009 14:47


Merci.
Poétobisous