Y penser

Publié le par aimepaix

Les traces parallèles
De tes roues sous la pluie
Rappellent doucement celles
De pensées qu’on essuie

Pensées tues

Petites fleurs du silence
Pensais-tu dans la nuit
A ce bouquet si dense
Qu’il te réveille sans bruit

Pensées île

Ile baisers savoureux
Pensait-il les sentir
Sur bout de peau soyeux
Baisers doux de plaisir

Ben oui, ceci est un poème d'amour, enfin presque, enfin, pas seulement ... A vous de voir ce que vous y voyez, finalement !

Publié dans Amourerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Mais il est bien charmant ce poème d'amour, frais et vivifiant...<br /> Tu devrais en faire plus comme celui-Ci!<br /> Amitié
Répondre
A
<br /> Je fais en fonction de ce qui vient ...<br /> Merci pour ton commentaire<br /> <br /> <br />
D
Sûr, Poétesse Songeuse, qu'"il" le sentira ! Bien amicalement.
Répondre
A
<br /> Ah ! Un qui lit entre les lignes ! :-)<br /> Poéteusement<br /> <br /> <br />
E
Certains vers paraissent inquiétants, on pense à une agression, un viol ou un accident , une mort...et puis d'autres évoquent l'amour...Etrange et déroutant.
Répondre
A
<br /> Le contenu de ma tête est étrange et déroutant, par moment.<br /> L'amour pour moi est étrange, déroutant et parfois terriblement blessant. Peut-être que ça explique ta sensation. Que j'apprécie.<br /> Poétobisous<br /> <br /> <br />
K
Voilà un blog que je découvre au fil de mes surfs... et que j'aime... ne serait-ce que le titre car je crois que c'est un peu... moi, par le titre et aussi par le contenu... quej'ai survolé rapidement.<br /> Poéteuse, j'aime bien...<br /> Bonne journée.
Répondre
A
<br /> Merci.<br /> <br /> <br />
J
sur un bout de peau soyeux<br /> deux traces d'ongles parallèles<br /> qui te réveillent sans bruit :<br /> l'amour sans essuie-glace.
Répondre
A
<br /> Humph... Tout à fait !<br /> <br /> <br />