Pensées inopportunes

Publié le par aimepaix

Il est certaines remarques
Qui lestent ma barque
Elles s'obstinent à rester
Ne se font pas oublier
Testent mon indulgence
Me rendent indigente
M'empêchent de conjuguer
Le passé au passé
L'imposent au présent
Me remuent dedans
Pensées inopportunes
Qui m'importunent.

Publié dans Pensiverie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maitre Fred, Jedi des Mots :0051: 11/01/2008 09:59

MP,
Je sens une certaine lassitude dans ce texte. Va-tu bien ? Il ne faut garder que les pensées positives et avancer malgré tout.
Bien @ toi

aimepaix 11/01/2008 12:23

Lassitude, oui, j'irai jusqu'à décrépitude ... Hébétude... J'ai très mal, je ne dors pas et cela me lasse. itude ...

fab 11/01/2008 09:14

Je passe te lire au hasard de chez notre ami poète Michel ... et je m'arrête je lis ... les blessures d'un passé souvent j'ai entendu me dire avance, regarde devant, continue, arrête de tjs remuer le passé ... Ah si on avait la baguette magique pour le faire ... Très bel écris je reviendrai te lire affectueusement Titefab.

aimepaix 11/01/2008 12:21

Merci beaucoup. Regarder le passé n'empêche néanmoins pas d'avancer... Ou encore si on ne regarde pas le passé, on risque de le répéter... Mais il faut dépasser le passé ... (Tiens, encore une autre façon de regarder ! Je sens que le passé, je vais continuer à composer avec !)

Quichottine :0010: 11/01/2008 02:42

Je vois que toi aussi tu as des problèmes avec ton bras... J'espère que tu pourras guérir très vite !

C'est casse-pied quand on veut écrire...

pour ce poème... tu sais que je ne sais pas les commenter. Mais, j'aime bien. C'est fou ce qu'une conjugaison peut être opportune, parfois, dans un poème...

aimepaix 11/01/2008 12:15

Pour moi, l'important, et c'est déjà du bonus, c'est  simplement que tu aimes bien. Que mes pensées puissent toucher d'autres individus, faire sens pour eux, c'est magique. Même si la forme n'est pas parfaite. Même si la forme, c'est le fond qui remonte à la surface.

Azalaïs 10/01/2008 22:36

Facile à dire Mélisande mais pas facile à faire! Le passé mal digéré remonte toujours en bulle à la surface, inexorablement et pas toujours quand on s'y attend mais de façon perverse , à l'improviste! Bises !

aimepaix 11/01/2008 12:10

Tout à fait d'accord. Un incident et des trucs reviennent. Sans forcément de rapport direct avec l'élément déclencheur. Et puis, tout n'est pas facile à digérer ...

Mélisande 10/01/2008 21:19

Courage, il faut arriver à séparer le passé du présent, sinon ça devient une sacrée salade dans la tête!
Bizoux

aimepaix 11/01/2008 12:08

C'est un travail de tous les instants... J'aime bien les bisous ixés et zèdés !!!